L'histoire de Luc Verelst | Fonds Anticancer (FR)

L'histoire de Luc Verelst

Un événement formateur

En août 2008, la sœur de Luc Verelst s'est vu diagnostiquer un cancer de l'utérus. Le pronostic n’était pas bon. Luc s'est lancé dans une recherche rationnelle et systématique pour trouver une solution de traitement. Mais il s’est retrouvé face à des informations accablantes, complexes et souvent contradictoires. Or le temps comptait. L'ensemble du processus était frustrant et décourageant. C’est précisément ce qui l'a inspiré à trouver un moyen d'aider les autres à trouver des informations scientifiquement validées sur leur maladie et leurs traitements potentiels.

Luc Verelst

La volonté d'autonomiser le patient

En 2009, Luc a fondé Reliable Cancer Therapies (RCT), une organisation à but non lucratif dont les deux objectifs sont: partager avec le grand public des informations sur des méthodes de traitement du cancer fiables et étudier de nouvelles options de traitement. Parce que chaque patient atteint de cancer devrait avoir accès à des informations indépendantes, bien documentées et compréhensibles sur les options de traitement.

«Je veux permettre aux patients de prendre des décisions médicales éclairées. À mon avis, la santé humaine est le domaine d'investissement qui a le plus d'impact.»
Luc Verelst, fondateur du Fonds Anticancer

La recherche continue… dans le domaine de la science

Outre RCT, Luc Verelst a fondé en 2013 une fondation privée, le Fonds Anticancer (devenu une fondation d'utilité publique en 2018). Le Fonds a été créée pour atteindre un objectif clé: découvrir un remède contre le cancer. Dès le début, les scientifiques du Fonds Anticancer ont concentré leurs efforts sur les recherches scientifiques bien documentées portant sur les traitements alternatifs contre le cancer qui ne sont pas offerts dans les cliniques conventionnelles. L'équipe a exploré l’histoire de survivants exceptionnels et a examiné de manière exhaustive les résultats de cliniques privées dans le monde entier.

Réussir là où l'« industrie du cancer » a échoué

Tout au long de ses années d'expérience en matière de recherche, le Fonds Anticancer a amélioré sa compréhension de la façon dont elle peut soutenir les progrès réalisés dans le traitement du cancer en offrant plus d'options aux patients. Les avantages pour ces derniers ne sont pas toujours la priorité prise en compte dans le développement commercial de médicaments anticancéreux.

En tant que fonds de recherche indépendant, nous nous concentrons sur quatre domaines dans lesquels nous pensons que l'argent de la philanthropie peut mener à de nouvelles découvertes et au développement de nouvelles options dans les traitements contre le cancer. Aujourd'hui, Luc Verelst est toujours impliqué en tant que président du conseil d’administration: il partage ses propres questions et opinions, et incite notre équipe à sortir des sentiers battus dans sa quête d'options de traitement du cancer fondées sur des preuves.

«Notre stratégie n’est plus de miser sur les soins anticancéreux non conventionnels mais de combler les lacunes de la recherche conventionnelle sur le traitement du cancer.»
Lydie Meheus, Managing Director du Fonds Anticancer

Notre focus actuel

  • Drug repurposing

    [ENGLISH ONLY] Drug repurposing, also known as drug repositioning, is a drug development strategy predicated on the...
  • Les cancers moins courants et rares

    [ENGLISH ONLY] We don’t just focus on the ‘big four’ of cancer – prostate, colon, breast and lung. We also investigate...
  • Thérapies combinées

    [ENGLISH ONLY] It is important to investigate the impacts of drugs beyond what they can achieve alone. Using them in...
  • Prévenir la récidive des tumeurs

    [ENGLISH ONLY] For cancer survivors, the fight isn’t always over. Many are concerned about the possibility of...