CUSP9v3, une combinaison de 9 médicaments repositionnés pour le traitement du glioblastome.

Info

Emplacement: University Clinic Ulm, Germany
Collaboration: Prof. Dr. M.E. Halatsh & Dr. R.E. Kast

 

Le glioblastome est le type le plus fréquent de tumeur cérébrale. Dans la plupart des pays européens et nord-américains, on compte chaque année trois à quatre nouveaux cas pour 100 000 habitants, principalement chez les adultes. Dans la plupart des cas, il est impossible de retirer complètement les glioblastomes par chirurgie. Après la chirurgie, la tumeur est donc traitée par témozolomide (un médicament utilisé en chimiothérapie) et par radiothérapie. Malgré ce traitement supplémentaire, beaucoup de patients ne survivent pas plus d’une année. Si la tumeur réapparaît après que le patient a été traité par témozolomide et radiothérapie, il n'y a plus d'autre véritable option de traitement.

Cela fait plusieurs décennies que les chercheurs essaient de découvrir de nouveaux traitements expérimentaux pour ces patients. Malheureusement, ils ont échoué à plusieurs reprises à améliorer leurs résultats. En 2013, deux chercheurs ont supposé que la raison de ces échecs était que le glioblastome pouvait toujours trouver un moyen d'échapper à l'effet d'un traitement unique. Ils ont donc proposé un traitement qui agira sur plusieurs mécanismes exploités par le glioblastome pour se développer. Ce traitement se compose de 9 médicaments différents actuellement commercialisés pour d’autres indications que le cancer, à administrer simultanément avec le témozolomide (le médicament standard de chimiothérapie pour traiter le glioblastome).

Dans le cadre de cet essai clinique, le traitement expérimental sera administré à 10 patients (février, 2017) pour évaluer s'il est sans danger et bien toléré. L'essai est à présent ouvert aux participants (uniquement pour des citoyens allemands).

Pour plus de détails concernant cette étude (NCT02770378), consultez le site www.clinicaltrials.gov.

Professional info

Location: University Clinic Ulm, Germany
Collaboration: Prof. Dr. M.E. Halatsh & Dr. R.E. Kast

 

For decades, new experimental therapies have repeatedly failed to improve the outcome of patients relapsing after initial treatment of glioblastoma. In 2013 two investigators suggested that a reason for these failures could be that glioblastoma could always find a way to escape the action of single therapy. They have proposed a strategy to act on several mechanisms used by glioblastoma to grow, using drugs that are currently marketed for other indications than cancer. After a thorough search of existing scientific data, taking into account low likelihood of adding to patient side effect burden, good quality of life (QOL) maintenance, and adequate clinical experience with the drug in question as additional selection criteria, they have identified and selected 9 drugs to be given together with temozolomide, the current standard chemotherapy for treatment of glioblastoma.

The 9 all-oral, ‘repurposed’ drugs that were selected to be administered simultaneously together with low-dose, uninterrupted daily temozolomide are: auranofin, itraconazole, celecoxib, ritonavir, sertraline, captopril, aprepitant, disulfiram and minocycline. The participants will receive the experimental treatment in 28-day treatment cycles after an induction cycle of 35 days, in which the drugs will be up-dosed to their target doses.

In this clinical trial, the combined treatment will be administered to 10 patients (February, 2017) to assess the safety and tolerability of this experimental treatment. The trial is currently open for enrollment (German citizens only).

More details about this study (NCT02770378) at www.clinicaltrials.gov.